in

Charles Eames : la saga d’un visionnaire

Stéphanie Braconnier -Shutterstock.com

Né en 1907 à Saint-Louis, dans l’État du Missouri aux États-Unis, Charles Ormond Eames junior, dit Charles Eames, fait partie des designers incontournables du XXe siècle. Avec sa femme, Ray, ils ont créé le Eames Office, faisant évoluer le design vers la production de masse. Parmi les réalisations iconiques de Charles Eames, on trouve la chaise LCW ainsi que le fauteuil Lounge Chair & Ottoman issu d’un travail poussé sur le contreplaqué.

Le parcours d’un passionné

Jeune, Charles Eames se passionne pour la photographie et l’art. D’abord dessinateur au sein de l’entreprise dans laquelle il travaille en parallèle de ses études, il décide de devenir architecte et entame un cursus d’architecture en 1925 à l’université de Washington, pour les interrompre seulement deux années plus tard.

Dès 1930, il ouvre son propre cabinet et s’associe à Robert Walsh, notamment dans le cadre de la construction de la Meyer House, une demeure de 650 m2 considérée comme l’une des prouesses de Charles Eames à cette période.

>> Lire aussi : Ces pièces iconiques rééditées de Charlotte Perriand

Un couple de visionnaires

En 1938, Charles Eames reprend des études d’architecture et s’inscrit à l’Académie des Arts de Cranbrook dans le Michigan. C’est là qu’il rencontre Ray Kaiser, étudiante en peinture, qui deviendra sa femme en 1941. Après un déménagement en Californie, il est approché par la MGM (Metro-Goldwyn-Mayer) : sa passion pour le contreplaqué est née, avec le développement de techniques de moulage et de cintrage.

Pendant la guerre, Charles Eames, qui fournit des pièces d’ameublement à la marine américaine grâce à ses avancées en matière de contreplaqué, fonde la Plyformed Wood Company, s’installe à Venice – Los Angeles et crée le studio de design Eames Office avec sa femme.

Le succès du Eames Office

Dès 1946, le MoMA (Museum of Modern Art) organise une exposition sur le travail de Charles Eames à New-York. Encensée par les critiques, celle-ci permettra de mettre en lumière les chaises en contreplaqué moulé telles que la LCW (Lounge Chair Wood) et la LCM (Lounge Chair Metal).

Andersphoto -Shutterstock

Le succès continue de grandir pour Charles Eames et sa femme. Après un prix remporté au MoMA en 1948 pour une série de fauteuils en fibre de verre, le couple intègre la revue Arts & Architecture, l’occasion toute trouvée de mettre leur talent au profit de la construction de maisons modernes près de Los Angeles.

Par la suite, Charles Eames associera la création de lieux emblématiques, tels que le show-room d’Herman Miller, et la production de pièces désormais mythiques : le fauteuil Lounge Chair révolutionnant le mobilier de détente, l’Aluminium Chair ou encore la Wire Chair.

En 1956, la société suisse Vitra signe un accord avec le Eames Office afin de fabriquer et distribuer ses créations en Europe et au Moyen-Orient.

Un héritage qui dure, puisque la Lounge Chair est toujours produite de nos jours par les sociétés Vitra et Herman Miller. Lucia, la fille de Charles Eames a créé la Charles and Ray Eames House Preservation Foundation en 2004 afin de faire connaître l’œuvre de ce couple hors du commun.

 

A la découverte de l’agriculture urbaine en Seine-Saint-Denis

Meilleur ouvrier de France, le « Roi du flan » est à Colombes