in

Mes bonnes résolutions de rangement de la rentrée

© shotsstudio - Fotolia.com

Pour démarrer la rentrée du bon pied, rien de tel qu’une bonne organisation de son foyer pour se créer des repères qui faciliteront le quotidien, parfois inévitablement soumis à la précipitation.

« Mais où je l’ai mis, ce n’est pas possible il était juste là ! » Combien de fois s’agace-t-on de ne pas retrouver un objet, que l’on a l’impression d’avoir encore vu récemment quelque part, parfois simplement parce qu’il est caché sous une masse d’autres petites choses qui nous empêche d’être clairvoyant ? Autant de temps perdu que l’on pourrait s’éviter en étant un peu mieux organisé. La logique du rangement engendre même un bénéfice psychologique, apaisant, avec l’impression d’avoir mis sa vie en ordre avant d’aller se coucher ! De quoi se lever du bon pied pour attaquer sa journée. Voici donc six astuces de base qui permettent de soulager un peu sa charge mentale.

Des compartiments dans les placards

Au premier abord, cela peut donner le sentiment de perdre de la place mais c’est sous-estimer le temps que cela fait gagner. Ajouter des paniers, des petites cagettes ou même des compartiments souples habituellement destinés aux tiroirs à sous-vêtements dans les placards de la cuisine et de la salle de bain permet de savoir exactement où ce que vous cherchez est rangé. Et pour le maquillage, cela permet de visualiser plus vite ce dont on a besoin. Evidemment, il faut bien le remettre à sa place ensuite. Pourquoi pas ajouter des étiquettes en fonction de ce que contiennent les paniers. Dans un garde-manger, cela permet aussi de visualiser rapidement où en sont les féculents, les conserves, les petits déjs ou encore les sauces afin d’optimiser ses courses et éviter le gaspillage en ne rachetant pas ce que l’on a déjà. Petite astuce, remplir un petit panier de rouleaux à papier toilettes vides peut permettre de faire plein de compartiments pour accueillir les chargeurs et autres câbles que l’on ne mélangera plus.

Penser aux suspensions

Dans une penderie, on voit bien mieux les affaires étendues sur des cintres que celles pliées au fond du placard. Avec un peu d’imagination, cela peut être vrai pour plein d’autres choses que l’on peut surélever ou mettre en suspension. Les produits ménagers par exemple, que l’on a tendance à accumuler sous un évier au point de ne plus savoir ce qui n’est pas entamé ou presque vide. Il suffit de placer une barre de rideau de douche dans le placard pour y accrocher avec leur bec les produits d’entretien. Globalement, il faut penser à optimiser les espaces hauts, les murs et les portes. Avec des crochets – adhésifs ou à dispatcher sur une barre -, on peut gagner de la place en hauteur en suspendant des tasses au-dessus des assiettes, des bijoux sur les côtés des penderies ou dans les placards de la salle de bain, des sacs à main derrière les portes…

Le « facing » à la maison

La technique du « facing », de la « frontale » en français, est utilisé dans la grande distribution pour désigner le fait de mettre systématiquement le produit en avant dans les rayons, laissant le vide plutôt derrière que devant afin le consommateur voit bien toute l’offre qui lui est proposé. Et quand il s’agit de produits périssables, les employés sont constamment chargés de mettre les produits avec la date de péremption la plus proche devant, afin d’éviter le gâchis et mieux gérer les stocks. La technique bien éprouvée dans les supermarchés et épiceries peut s’appliquer à la maison : dans la cuisine, ranger ce que l’on vient d’acheter plutôt derrière, pour laisser les aliments avec une date de péremption courte ou ceux que l’on a entamé devant. Et pour les vêtements, il est bien plus pratique d’adapter son rangement aux saisons. En été, les pulls seront bien mieux au fond du placard et les maillots devant ! Pour les plus pressés le matin, on peut aussi classer par couleurs ou par style (boulot, week-end, sport…)

Un bon éclairage

C’est très simple mais l’on n’y pense pas toujours : éclairer ses placards facilitent grandement la vie pour trouver rapidement ce que l’on cherche. Lorsqu’une prise est accessible non loin, et que l’on peut cacher le fil, une guirlande Led de décoration suffit bien assez, par exemple à coller dans le fond d’un placard à conserves ou joliment autour d’une étagère à livres. Mais de nombreux systèmes à piles permettent aussi d’en disséminer partout, sur les plafonds des penderies ou sur les côtés d’un placard profond. En général, il faut exercer une petite pression dessus pour les allumer ou il existe des systèmes plus élaborés avec des détecteurs de mouvement.

Organiser son réfrigérateur

Le rangement du réfrigérateur est tout un art, qui a même des conséquences sur la conservation des aliments. Il ne faut donc pas hésiter à investir dans des petits paniers ou bacs transparents pour compartimenter, dont certains se clipsent même à l’étagère supérieure pour ajouter des niveaux. Et pourquoi pas les étiqueter pour s’imposer les bonnes pratiques de rangement. Ou faire un panier spécial pour les aliments bientôt périmés. Il existe aussi tout une panoplie de pinces, de sachets et de récipients plats (pour les jambons et les fromages) qui facilitent la vie. Préférez-les toujours transparents, pour visualiser ce qu’il faut manger en premier. Globalement, il est conseiller de placer les aliments les plus fragiles en hauteur car c’est là qu’il y fait le plus frais (viandes, plats préparés, produits entamés). On met en général les produits laitiers et les légumes cuits au milieu, là où il fait entre 4 et 6 degrés. Le verre est toujours mieux que le plastique pour conserver. Puis les légumes crus et non épluchés vont dans les bacs du bas ; les condiments, le beurre et les œufs dans la porte, zone tempérée du réfrigérateur. A noter que placer un petit verre de lait découvert, par exemple bloqué dans un bac de la porte pour qu’il ne se renverse pas, permet d’absorber les odeurs.

Optimiser l’espace

Globalement, il faut savoir optimiser l’espace. Attention, il ne s’agit pas de combler le moindre centimètre de son logement, au risque d’encombrer les pièces. En déco, le vide a du sens et apparaît comme une respiration dans un ensemble. Il permet aussi de mettre en exergue ou de sublimer un meuble, un luminaire ou un objet, auquel il faut laisser de la place. Toutefois, certains espaces perdus ne sont pas visibles. C’est par exemple le cas d’un dessous de lit.

>> Voir aussi : Quels meubles astucieux pour chez soi ?

Parfois, il est même malin de choisir son sommier assez haut de sorte à pouvoir optimiser l’espace en dessous. Mais là encore attention, il ne faut pas que ce soit l’anarchie, notamment parce qu’il faut pouvoir facilement bouger les meubles pour faire le ménage. Outre la traditionnelle valise sous le lit, on peut donc opter pour des compartiments, idéalement à roulettes ou léger, afin de pouvoir les faire glisser comme des tiroirs. Il s’agit de placer là des objets donc on ne se sert que rarement, comme une deuxième couette. Et de bien penser à prévoir un couvre-lit assez long pour cacher cette penderie horizontale !

 

A la rencontre d’Etienne Delorme, éditeur de design en vue

« La pierre, c’est l’histoire architecturale de Paris et de la métropole »