in

Mobilier : le boom de l’éco-conception

Avec la prise de conscience de l’impact des activités humaines sur la planète, l’éco-conception connaît un développement sans précédent. Et s’il est un domaine dans lequel elle peut s’appliquer efficacement, c’est bien celui du mobilier, devenu l’un des secteurs leaders en la matière.

Comment prendre en compte la préservation de l’environnement lorsqu’on achète un meuble ? Le meilleur moyen est encore de savoir s’il répond aux normes d’éco-conception, désormais respectées par des milliers d’entreprises, partout dans le monde. Mais qu’entend-on exactement par éco-conception ? Il s’agit de prendre systématiquement en compte l’aspect environnemental durant la conception et le développement d’un produit. Dans le cas de la fabrication de meubles, cette logique s’applique dès les premières ébauches, avec les dimensions du produit et son poids : plus il est grand et lourd, plus il nécessitera de matières premières. La distance entre le lieu de production et l’utilisateur est également un facteur environnemental de premier plan. 

A cela s’ajoute une multitudes de points auxquels on ne pense pas toujours : la transportabilité du meuble, sa facilité de réparation, son entretien, sa solidité, sa modularité, ou encore son recyclage lorsqu’il arrive en fin de vie. En prêtant attention à cette somme de détails, il est non seulement possible de préserver les ressources naturelles de notre planète, mais également de limiter les déchets potentiels.

Des avantages pour le consommateur comme pour le fabricant

Au-delà de son impact réel sur l’environnement, l’éco-conception a d’autres avantages pour les professionnels comme pour les consommateurs. Si un fabricant de meubles optimise son utilisation de bois en limitant les chutes, il réalisera des économies d’échelle non négligeables. De même, si la solidité d’un meuble lui permet d’avoir plusieurs vies, cela favorise l’économie circulaire.

La demande pour des produits respectueux de l’environnement est en pleine croissance. Si bien que certaines sociétés, comme Roche Bobois, ont développé des outils permettant au consommateur de mesurer l’impact écologique de leurs produits. La fabricant français de meubles dispose du label Eco8, qui concerne quatre aspects du meuble : les matériaux, la fabrication, l’utilisation, et le recyclage. Ce label a déjà permis de réduire les émissions de composés polluants volatils, notamment grâce à des finitions naturelles utilisant des cires ou des huiles au lieu des vernis polyuréthane. Autant d’infos à garder en tête si vous voulez acquérir du mobilier !

Quatre huiles essentielles apaisantes et saines à diffuser chez soi

Villa Savoye : une révolution architecturale signée Le Corbusier