in

Sur les traces du roi Soleil au musée de Marly

Le château de Marly (Yvelines) et ses vastes jardins naccueillaient que Louis XIV et ses intimes courtisans. Après trois ans de travaux, le musée de cette « résidence secondaire » du roi Soleil a réouvert en janvier. Une invitation à devenir l’hôte de Louis XIV pour revivre cette grande époque de lHistoire.

« Jai fait Versailles pour la Cour, Marly pour les amis », se plaisait à clamer Louis XIV. Toute la noblesse de l’époque rêvait de séjourner dans ce « pavillon de chasse » construit en 1679, loin du tumulte de Versailles…Impossible de le visiter aujourd’hui : il n’en reste que des ruines. Heureusement, le musée du domaine de Marly raconte cette période faste. A travers un parcours entièrement repensé, il dévoile les splendeurs du domaine et son caractère intime à travers des collections permanentes et des visites interactives. « Lorsque lon vient au château de Marly, on souhaite découvrir ce que lon pouvait faire en tant quinvité privilégié du roi,  par exemple à quoi ressemblait une soirée dans le pavillon royal. Dans ce nouveau parcours, on retrouve au rez-de-chaussée tout ce qui pouvait se voir au premier coup d’œil, tandis que le sous-sol, plus caché, se rapporte à la vie intime du monarque », explique Anne-Sophie Moreau, responsable de la communication du musée. 

Une architecture enviée de tous

Avec un objectif majeur : valoriser la richesse du patrimoine français. A commencer par l’architecture unique du château et ses jardins à la française. Ses vestiges encore visibles dans le parc laissent deviner son apparence morcelée, digne d’un décor de théâtre. « Cette architecture éclatée avec 13 pavillons disséminés dans des jardins à la française entourés de cascades était très originale pour l’époque. Elle a d’ailleurs inspiré dautres résidences royales en Europe », poursuit Anne-Sophie Moreau. Les sculptures qui se révèlent par des jeux de perspective dans le parc tiennent aussi une place centrale. Plus bucoliques que celles de Versailles, elles s’inspirent de la mythologie et symbolisent l’alliance de l’homme et de la nature. 

Remonter le temps grâce à la technologie

Architecture et jardins, usages de la Cour, sciences et techniques… La muséographie s’attache à illustrer tous les aspects d’un Marly aujourd’hui révolu, à travers de multiples supports : peintures, gravures, plans, fresques…

Des casques de réalité virtuelle permettent ainsi de découvrir la décoration « en trompe l’œil » qui ornait les pièces du palais à travers la projection d’images sur les murs. Le mécanisme de la fameuse machine de Marly, la « huitième merveille du monde », est illustré à travers des maquettes interactives. Cette immense machine en bois servait à acheminer l’eau de la Seine jusqu’aux fontaines des prestigieux jardins. Clou de la visite : pouvoir revivre virtuellement l’éclipse solaire de 1715 aux côtés du roi, de l’astronome Cassini et du duc d’Orléans. 

Musée du domaine royal de Marly (Yvelines). Ouvert du mercredi au vendredi (9 h 30 à 12 h 30 et 14 heures à 17 heures) et week-end (10 h 30 à 17 heures). Tarifs : 5 à 7 €. Parc gratuit. Rens : www.musee-domaine-marly.fr.

Classic Blue, couleur de l’année 2020

Noisy-le-Sec : la culture à l’honneur