in

L’Été du Canal 2019 : entre fêtes, détente et parcours urbains

Depuis 2007, L’Été du Canal s’est installé sur les berges du canal de l’Ourcq et celles du canal Saint-Denis. Pour cette douzième édition, les évènements ont été répartis sur huit week-ends, jusqu’au 25 août. Entre navettes fluviales, croisières, concerts et activités familiales, des dizaines de milliers de participants sont attendus : chaque année, le festival rassemble plus de 250 000 personnes.

Pour cette douzième édition, L’Été du Canal met en lumière des espaces urbains en devenir ou en cours de réhabilitation à Paris et dans les villes limitrophes de Pantin et Bobigny. Le festival valorise ainsi la plaine de l’Ourcq et ses divers projets : des actions éphémères organisées par des collectifs sont proposées sur les friches urbaines.

Chaque année, par le biais du festival, des territoires en pleine mutation sont mis en valeur : le Mobilab, sur le port de loisirs, met l’accent sur le réemploi des matériaux, dans le cadre de projets de déconstruction, reconstruction du territoire, avec comme périmètre la plaine de l’Ourcq. Un moteur de l’économie circulaire à découvrir ou redécouvrir : le lieu est accessible en bateau durant les week-ends.

Quant à la Cité Fertile, friche industrielle de la SNCF à Pantin, elle est composée d’une cour de 6 500 m2 avec terrain de jeu et d’expression végétale, d’une halle fermée proposant des expositions et accueillant une brasserie, d’un préau et d’une serre, espace d’expérimentation de 800 m2.

Des évènements éphémères qui éveillent la curiosité

Parmi les lieux incontournables de L’Été du Canal, on trouve La Station : ancienne gare des Mines en bord de périphérique, elle accueille des collectifs, labels et groupes de musique tout au long du festival. Quant à La Plage, elle s’est installée cette année encore au Glazart : 50 tonnes de sable en plein Paris, pour le premier club en open-air de la capitale.

Autre lieu majeur mis en avant lors du festival, la Ferme urbaine de La SAUGE de Bobigny, installée sur une friche de la ZAC Eco-cité, accueillera les familles, pour un moment « comme à la campagne ». Elle est composée d’une prairie fleurie, d’une houblonnière, de pas moins de 800 bottes de paille, d’un poulailler et d’un potager. Un projet enthousiasmant et inattendu associé à des ateliers gratuits accessibles à tous.

Chaque année, L’Été du Canal, ce sont également près de 50 000 personnes qui participent aux 127 croisières thématiques et qui empruntent les navettes fluviales : 1 euro par trajet le samedi, deux euros par trajet le dimanche, avec 40 minutes maximum entre deux navettes. Un moyen de transport idéal pour vivre le festival comme il se doit.

 

Lumière naturelle

Que la lumière naturelle soit !

Maison & Objet 2019 : découvrez le programme